Eh oui à Hong Kong la plupart des gens se trimbalent en tongs. Sauf les banquiers, évidemment. Enfin, pas vraiment toute l'année en fait. Ainsi que nous l'avons découvert peu après notre installation dans une grande maison mal isolée, il y a un hiver à Hong Kong. Un hiver qui peut être long, et même rigoureux. Il arrive à l'observatoire de météorologie de Hong Kong de déclencher une alerte grand froid, quand les minimales sont en-dessous de 12°C. Et il a même neigé à Hong Kong en 2008, un évènement tellement extraordinaire que l'observatoire s'est donné la peine de faire tout un article explicatif.

Bref, trois semaines après notre arrivée à Hong Kong, l'alerte grand froid était donnée. Ce soir-là, nous avons vu notre voisin frapper à la fenêtre, bien après la nuit tombée, pour nous apporter un petit radiateur à bain d'huile à mettre dans la chambre du bébé. On était drôlement contents, et touchés. Et gelés. Parce que quand il fait quinze degrés dans la maison, même avec des couvertures, au bout d'un moment on a froid.

Et donc, juste après le frigo, le lave-linge et le four, l'un de nos premiers investissements fut d'acheter des radiateurs. Un, puis deux, puis trois, et puis en fait quatre. Et puis des déshumidificateurs, pour atténuer l'impression de froid. Et finalement, ils ont beaucoup servi, pendant presque trois mois.

Maintenant, bien sûr, ça semble presque irréel. On est en juin, il fait trente degrés de jour comme de nuit, presque 100% d'humidité, ça fait presque un mois que ça dure et on en a encore pour jusqu'au mois d'octobre. Mais on en vient à se dire: avec un tel climat, ça n'est venu à l'idée de personne de construire des maisons bien isolées, bien ventilées? Non, au lieu de ça, on a des cubes en béton avec la clim. On se croirait un peu aux US. (soupir).

Mais quand même, tout bien considéré, j'aime bien aller au bureau en tongs.